Revue de l'Araire - N°102 septembre 1995

Sommaire du N° 102

Le tissage du velours dans l'Ouest lyonnais... L'Araire se devait de le sortir de l'oubli pour sauvegarder le souvenir de cette période d'intense activité artisanale dans nos campagnes.

Déjà depuis plusieurs années des entretiens ont été enregistrés avec d'anciens veloutiers ou descendants de veloutiers. Des métiers à tisser, des accessoires ont pu être récupérés et sauvés de la destruction.

Nous nous sommes rendus compte que cette activité, quoique d'une époque récente, avait laissé peu de traces. Le matériel encombrant et inutile, les bâtis des métiers en bois ont été brûlés. Peu de documents écrits ont subsisté, pratiquement pas de correspondance, quelques livres dits "d'ouvriers" ont été retrouvés, sorte de registres de comptabilité.

Qui étaient ces canuts de la campagne ? Etaient-ils nombreux ? Pour qui travaillaient-ils ? Autant de questions à résoudre...

Tout de suite nous avons pensé aux maisons de soieries lyonnaises, mais beaucoup ont disparu ou ont changé de raisons sociales...

Nous avons consulté, essentiellement, deux sources de documents : ceux de deux maisons de soieries encore en activité, les établissements Prelle et Tassinari-Chatel que nous remercions et la série "M" des Archives départementales, dont les dénombreuments de population des communes de 1836 à 1936.

Nous avons enquêté sur 14 communes des cantons de Mornant et Vaugneray, mais sans pour autant minimiser l'activité des autres cantons tel que celui de L'Arbresle.

Résumés des articles de la revue


RUPTURE DE STOCK 

Malheureusement, cette revue est en rupture de stock. Vous pouvez la consulter au sein de la Bibliothèque de L'Araire, ouverte les premiers mercredis de chaque mois de 15h à 18h à Messimy (1 passage de l'Araire)

<<< Retour à la liste des Archives